Valérie Dumange rédaction web - plume

Google comme moteur de recherche ?

par | 7-05-22 | Actualités | 0 commentaires

redaction web valérie dumange forme
valerie dumange - redaction web - background

Ma tendance cocorico aurait préféré Qwant ou Lilo à Google comme moteur de recherche. Mais voilà, la publicité pour ne pas dire le matraquage a fait le reste. Pourtant, avec plus de 200 critères chez Google pour juger de la pertinence des pages web, rien n’est gagné. Heureux propriétaires de sites internet les places sont chères. Nombreux sont ceux qui se demandent encore comment se retrouver dans le top 10 de la première page de résultats sans passer par du référencement publicitaire.

Comme un mouton, je suis le mouvement depuis plusieurs années. Aujourd’hui, à l’heure où les GAFAM sont devenues les bêtes noires de l’Europe, je prends le temps de la réflexion.

La goutte d’eau que je suis, ne pourrait-elle pas replanter des arbres avec Ecosia ? Et vous qu’en pensez-vous ?

On en parle après votre lecture ?

Pourquoi Google comme moteur de recherche et pas un autre ?

Google se présente comme le moteur de recherche le plus efficace. Il est le numéro 1 mondial presque partout. Les russes lui préfèrent leur propre moteur Yandex (plus que jamais en ce moment). Et en Chine, c’est Baidu qui domine.

Google parce qu’il le vaut bien !

Rapide et performant grâce à ses puissants algorithmes, Google a tout pour plaire.

Il s’est imposé comme le moteur de recherche principal depuis la fin des années 90. D’ailleurs, on ne parle que de lui. Cet outil nous est devenu indispensable. Il gère pratiquement nos vies personnelles et professionnelles, tout en traquant nos données.

Il nous propose une armada d’outils : Gmail, Google Docs, Google Sheets, Google Drive, Maps, shopping, Meet, Agenda. Ne vous étonnez plus de ne voir à la longue que des contenus personnalisés (en fonction de vos goûts) et des annonces très ciblées. 🎯

C’est bien simple, les concepteurs (Sergei Brin et Larry Page en 1996) et leurs successeurs ont tout compris et nous… tout à prendre ?

Oui, mais attention pas sans contrepartie, regardez plutôt : « Si c’est gratuit, vous êtes le produit. » (Excellente vidéo de l’agence Adesias).

Regardez mais revenez, j’ai besoin de vous pour les algorithmes de Google.😁

Bref, cercle vicieux pour nous et cercle vertueux pour eux.

Si la confidentialité de vos données est primordiale pour vous, alors ce n’est pas par lui qu’il faut passer. Mais ça, vous le savez déjà.

À ce sujet, je vous conseille la lecture du dernier ouvrage de Bruno Patino : Tempête dans le bocal. Après La civilisation du poisson rouge, il poursuit ses révélations sur les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft).

Google en chiffres

Statistiques sur le moteur de recherche Google
Prédominance Google sur le marché – Source Statcounter

Tout est dit. Les statistiques parlent d’elles-mêmes. Avec plus de 90 % de parts de marché dans le monde, Google laisse des miettes à ses concurrents. D’ailleurs, peut-on vraiment parler de concurrence ?

Ce moteur de recherche est simplement le géant de l’infrastructure web mondiale.

Il représente à lui seul :

  • 130 000 milliards de pages web indexées sur des serveurs ;
  • 20 milliards de sites explorés par les robots-crawlers par jour ;
  • 80 000 requêtes d’internautes rédigées dans la barre de recherche par seconde ;
  • 6,9 milliards de requêtes par jour ;
  • Plus de 1000 modifications des algorithmes par an.

Oui, je vous l’accorde, il faut être motivé pour investir dans un site internet (rentable).

La puissance des algorithmes Google

Les algorithmes sont partout. Utiles pour la médecine, les sciences ou encore l’économie, le sont-ils vraiment concernant les réseaux sociaux ? À chacun d’en décider, mais une définition s’impose avant d’aller plus loin.

Qu’est-ce qu’un algorithme ?

Si vous ne le savez pas encore, ou si comme moi vous n’êtes pas né avec un esprit plutôt mathématique, logique ou d’analyse, tournons-nous vers une spécialiste.

Définition d’Aurélie Jean, scientifique et entrepreneure :

Rien de plus simple, de plus lisible qu’une ligne de code : la promesse de comprendre, par la virtualisation des phénomènes, la vie elle-même ; l’ensemble des phénomènes physiques, économiques ou sociétaux – de tout système, vivant ou inerte. Écrire un algorithme, c’est dessiner un chemin de résolution pour un problème donné, un moyen précis et fiable d’accéder à la réponse recherchée.

4° de couverture du livre De l’autre côté de la Machine d’Aurélie Jean

Je comprends son point de vue de scientifique et j’adhère à l’intérêt de l’algorithme dans ce cadre là. Mais concernant les réseaux sociaux, je suis beaucoup plus perplexe.

Créés par l’homme et pour l’homme, ils peuvent entraîner des conséquences aussi bien positives que négatives. D’ailleurs elle parle de biais algorithmiques qui fausseraient les algorithmes.

Les programmes informatiques de Google analysent l’ensemble des contenus présents sur le web. Ils les ingèrent et les digèrent pour vous dire ce qui est le mieux en réponse à votre requête. Info ou intox, comment s’y retrouver ? C’est pourquoi il me semble important de garder un esprit critique par rapport à tout ce qui peut être diffusé sur les réseaux sociaux.

Pour vous faire votre propre opinion, je vous renvoie vers ses 2 ouvrages : De l’autre côté de la machine et Les algorithmes font-ils la loi ?

Quels sont les principaux critères de l’algo de Google ?

Il existe plus de 200 critères. Ils sont détaillés dans la page Google : Comment fonctionnent les algorithmes de Google ? On n’est jamais mieux servi que par soi-même !

Mais pour simplifier et vous éclairer un peu tout de même, il y a 2 critères de pertinence importants.

On-page ou in-page (dans la page) : Ce que vous faites sur votre page web pour répondre aux critères de pertinence de Google. Je vous l’explique dans mon article : Pourquoi avez-vous besoin d’un rédacteur web ?

Ce qui compte, c’est :

  • la qualité du contenu ;
  • le balisage HTML ;
  • les mots-clés ;
  • l’optimisation de vos images.

Off-page (en dehors de la page) : Votre autorité vous la gagnerez grâce aux liens entrants sur votre site. On les appelle les Backlinks. Ce sont l’ensemble des liens externes qui viennent sur votre site.

D’autres sites web mentionnent le vôtre depuis le leur et mieux encore ils envoient leurs lecteurs vers votre site (par le lien externe). Ce que j’ai fait en vous proposant d’aller regarder la vidéo de l’agence Adesias. Le hic, c’est que vos lecteurs happaient par l’autre site, ne reviennent plus vers vous. À moins de les avoir convertis à votre style d’écriture !

Mais, il vous faudra aussi penser aux critères techniques :

  • rapidité d’affichage de votre site ;
  • sécurité de votre site en HTTPS ;
  • compatibilité mobile ou responsive design ;
  • un sitemap XML (plan détaillé de votre site pour les robots)

Le web est un monde en perpétuelle évolution. Pour rester à flot, il faut s’accrocher.

Google comme moteur de recherche et navigateur

Cela peut paraitre une absurdité que de le dire (sauf pour les novices), mais pas de moteurs de recherche sans navigateur.

En général, votre ordinateur, préparé par votre gentil informaticien, vous envoie sur le web grâce à quoi ? Une connexion internet !

Oui, aussi. D’ailleurs 92% des foyers français possèdent une connexion à internet fin 2021 (source Médiamétrie).

C’est surtout via un navigateur. Edge pour Microsoft est installé par défaut. Safari l’est pour Apple.

Navigateur, page web, moteur de recherche… Perdu ?! Alors, commençons par reprendre les fondamentaux. Suivez-moi !

Qu’est-ce qu’un navigateur ?

Un navigateur est un outil (logiciel) permettant d’afficher des pages web. C’est l’infrastructure qui permet d’accéder à un service (page web par exemple).

Le navigateur et la page du moteur de recherche sont souvent confondus. Cette confusion se fait en raison de l’affichage de la page d’accueil d’un moteur de recherche à l’ouverture du navigateur.

En avril 2022, les internautes utilisent Google Chrome comme principal navigateur avec 64,34% de parts du marché mondial. Sa part représente 56,4 % en France. Ensuite apparaissent Safari d’Apple avec 19,13% et Edge de Microsoft avec seulement 4,07%.

Tableau de statistiques de navigateurs web
Statistiques des parts de marché des navigateurs web dans le monde -Source Statcounter

Les principaux navigateurs sont :

  • Chrome
  • Firefox
  • Safari (Apple)
  • Edge
  • Opera

Qu’est-ce qu’un moteur de recherche ?

Définition

Un moteur de recherche est lui-même un site web, plus exactement une page web. Elle permet aux utilisateurs de trouver rapidement d’autres sites ou pages web, des articles, des images ou des vidéos.

Google pour Google Chrome

Bing pour Edge de Microsoft

Qu’est-ce qu’on y cherche ?

70,5 % des français cherchent des informations. 60,6% des internautes y cherchent des recettes ou des tutoriels. 59,9% consultent l’actualité. Source : Blog du Modérateur

Les webeux appellent ça la SERP (Search Engine Results Pages). Il s’agit de la page de résultats et donc tous les liens qui s’offrent à vous après avoir tapé votre requête.

La requête ? La liste de mots (ou la question) que vous avez écrite dans la barre de recherche.

Où nous mène le moteur de recherche Google ?

Le moteur de recherche est plutôt un moteur de résultat comme le dit Olivier Andrieux dans son livre : Référencement Google, mode d’emploi.

Et ces résultats proviennent de pages ou sites web. Explications.

Google nous envoie sur une page web ?

Une page web est un document écrit en code HTML (HyperText Markup Language). C’est un texte brut avec des éléments (mots, phrases, images…) encadrés par des balises ouvrantes et fermantes.

Comme par exemple : <p>bonjour</p>.

C’est le langage entre le serveur et le navigateur. Cela sert à structurer la page web et son contenu.

Ces pages sont gérées par un CMS ou Content Management System (un système de gestion de contenus). C’est un logiciel, comme WordPress, Drupal, Joomla ou d’autres, qui permet de concevoir et de gérer des sites web.

Sans CMS, pas de page web ? Faux, c’est possible, mais mieux vaut être développeur.

Ou un site web ?

Un site web rassemble plusieurs pages web. Elles sont reliées entre elles par des liens. L’utilisateur peut ainsi visiter les pages et leurs ressources (fichiers, articles, vidéos).

Un même nom de domaine regroupe l’ensemble de toutes ces données. Mon site, enregistré sous le nom de domaine : valeriedumange.com comporte 7 pages visibles (accueil, qui suis-je, mes services, avis clients, les tribulations, le blog et la page contact). L’ensemble de mon site est construit avec le CMS WordPress.

Exemple : Si je tape directement mon URL (Uniform Resource Locator) valeriedumange.com sur la barre d’adresse (tout en haut) de mon navigateur (Google Chrome), j’arrive directement sur ma page d’accueil.

Si je ne connais pas l’adresse ou l’url du nom de domaine, je tape ma requête Valérie Dumange dans la barre de recherche de mon moteur de recherche, en l’occurrence Google. Là il va me donner toute une liste. Je n’aurai plus qu’à choisir.

capture d'écran Google moteur de recherche
Capture d’écran de la page de résultats de Google pour la requête Valérie Dumange

Remarque : Si je tape juste quelques mots dans le navigateur, il me propose aussi plusieurs réponses. Elles me renvoient sur le moteur de recherche. En gros, tous les chemins mènent à Rome !

Qui sont les autres moteurs de recherche comme Google ?

Florilège de quelques moteurs de recherche autres que Google.

Bing

Il est le 2nd moteur de recherche utilisé sur ordinateur ou téléphones portables. Après MSN Search, Windows Live Search et Live Search, Bing a fait son apparition en 2009. Il offre des résultats aussi rapides que sur Google. Vos données sont tout autant collectées après vos recherches.

Yahoo

Il est l’un des plus anciens moteurs de recherche. Il existe depuis 1994. C’était le premier annuaire du web. Il se sert des algorithmes de Bing, son associé depuis 2009.

Qwant

Français, il existe depuis 2013. Contrairement à Google, ce moteur de recherche refuse de tracer les utilisateurs. Il leur garantit le respect de leur vie privée. Aucune donnée n’est stockée. Vous y trouverez des sections spécifiques : web, actualités, réseaux sociaux, nouveautés, shopping, images, vidéos et musique. En 5° position en France, il est apprécié pour son Qwant Junior aux contenus adaptés aux 6 – 13 ans.

Duck Duck Go

Américain, conçu en 2008, il garantit aussi le respect de la vie privée de ses utilisateurs. Chaque utilisateur choisit ses propres filtrages.

Ecosia

C’est un moteur de recherche alternatif allemand. Il reverse 80 % de ses bénéfices à des associations et ONG à travers le monde. Il lutte contre la déforestation. Plus de 130 millions d’arbres plantés depuis sa création en 2009. Faites un geste pour la planète, pensez Ecosia. De plus, ce moteur-là ne conserve pas vos données et donc ne les vend pas.

Lilo

Français et solidaire. Créé en 2014, ce moteur de recherche finance des projets sociaux et environnementaux. Il a noué des partenariats avec Bing, Google et Yahoo. Il s’engage à protéger les données personnelles des utilisateurs. Ni collecte ni revente.

Comment faire pour ne pas avoir Google comme moteur de recherche ou navigateur ?

Il vous faut aller dans les paramètres de votre ordinateur. Sélectionnez options de votre navigateur et dans la rubrique : navigateur, sélectionnez votre navigateur préféré.

Changer de navigateur depuis son ordinateur
Les paramètres de l’ordinateur

J’ai d’abord chercher via le net. Surprise, Bing me propose de télécharger le navigateur Google Chrome. Il est partout, surtout chez le concurrent.

Recherche de navigateur sur le web
Moteur de recherche Bing

Je me suis rendue sans mes paramètres et j’ai eu une explication de Bing. Une photo vaut mieux qu’un long discours.

Comment modifier un moteur de recherche
Explication de Microsoft Bing

 

Pour en finir avec cet article, mais pas encore avec Google, je vous laisse à vos réflexions.

Vous l’aurez compris pas facile de faire sans lui. J’ai moi-même bâti une partie de mon activité sur ses services !

Mais j’espère que cette mise en lumière du roi du web et de ses alternatives vous aura été utile.

Comme toujours, un point de vue ne fait pas référence. Il contribue juste à faire bouger les lignes.

Mon style d’écriture vous plait ? Faites appel à mes services.

Pas de besoin en rédaction web ? OK, mais suivez-moi sur mes réseaux sociaux : Facebook ou LinkedIn

Merci de votre attention et on se retrouve pour un prochain article sur ce blog.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dumange Valérie - fond - redaction web
Valérie Dumange - rédaction web

Vous aimerez sans doute

Un pavé dans la mare

Un pavé dans la mare

Mercredi ! Chouette, je peux hurler depuis mon lit et jeter un pavé dans la mare ! J’aimerais raconter haut et fort tout ce que je vois et entends, et qui me rend dingue depuis des semaines, des mois, des années ! Mais à quoi bon, surtout pour les dernières semaines...

Merci mes abonnés Facebook

Merci mes abonnés Facebook

Il est sympa le Facebook, voilà ce qu’il me propose de vous dire :« Je viens d’atteindre 200 followers ! Merci mes abonnés Facebook pour votre soutien en continu. Je n’aurais jamais pu y arriver sans votre aide. »Même plus besoin d’écrire ! Il fait tout pour moi, pour...

Lettre au Père Noël

Lettre au Père Noël

Déjà ?! Mais qu’est-ce qui te prend Valérie ? Je sais pas, comme une envie de cadeau… une envie de rêver. Il y avait longtemps… alors j'ai décidé d'envoyer une Lettre au Père Noël.   Missive à Père Noël Finalement, je suis dans le tempo, je lui laisse 3 mois au...

Pour aller plus loin

Chaque premier lundi du mois, prenez connaissance des nouveautés dans le monde du web, des tendances, des chiffres et de mon dernier article de blog.

Soyez curieux, abonnez-vous à ma Newsletter.

Redaction web SEO Valérie Dumange
Dumange Valérie - rédaction web seo
redaction web seo - Valérie Dumange