Valérie Dumange rédaction web - plume

Acribologue ou rédacteur web ? Parcours d’Emma Nübel

par | 15-10-21 | Paroles d'experts | 0 commentaires

redaction web valérie dumange forme
valerie dumange - redaction web - background

Acribo… quoi ? Vous avez bien lu, « acribologue », ça interpelle, non ?! Pari gagné pour Emma Nübel. Pour se démarquer de ces confrères et consœurs rédacteurs/rédactrices web, elle a déniché ce terme, qui croyez-moi lui va comme un gant. C’est pourquoi je l’ai choisi à la fois comme portrait et parole d’experts Alors acribologue ou rédactrice web, Emma ?

 

Parcours et réflexions d’une freelance acribologue épanouie

 

Le cheminement d’Emma : des études à la rédaction de contenus

L’après-bac où comment se trouver ?

Emma fait partie de ces personnes curieuses sans plan de carrière tout tracé. C’est pourquoi, avec son Bac littéraire en poche, elle hésite, prend une voie, puis une autre, fait une pause : une année aux Beaux-Arts, puis repart. À vingt ans, Emma est en quête de sens. Ses goûts sont multiples et ses questionnements nombreux. Pourtant les essentiels sont déjà bien ancrés : l’art, la culture, l’écriture et le féminisme. Après réflexion, son cœur balance définitivement pour l’université.

Cinq ans plus tard et une vie estudiantine riche de découvertes, de recherches, de déménagements et d’accomplissement, elle décroche avec brio une Licence en Histoire de l’Art et un Master : Genre, Littérature et Culture de l’université de Lyon2.

2020 : Comment envisager l’avenir ?

La fin des études d’Emma coïncide malheureusement avec la pandémie de Covid. La situation économique est très dégradée et les recrutements se font plus rares que jamais. Alors Emma s’interroge non sans crainte sur son devenir professionnel. Elle réfléchit aux possibilités qui s’offrent à elle : le salariat ou l’entrepreneuriat ?

Se sachant habituée à sa liberté d’organisation et de gestion du temps, la perspective de contraintes imposées ne la fait guère rêver. Autrement dit le statut de salariée ne l’inspire pas du tout. Elle préfère déterminer ses règles plutôt qu’elles ne lui soient imposées par d’autres.

D’ailleurs, elle a déjà un statut d’indépendant depuis quelques années pour des actions qu’elle réalise en dehors de ses études : articles pour magazines d’art et de culture, jobs d’été… alors, pourquoi ne pas continuer ?

Indépendance, oui, mais vers quel secteur d’activité ?

Avec ses deux blogs, l’un sur le féminisme et l’autre sur l’art, Emma développe ses compétences en rédaction de contenus.  D’ailleurs ils lui valent au fil du temps de bonnes critiques, car le public est au rendez-vous. Pour ce qui est des retours, ils sont très positifs. Étant donné que ses articles sont nombreux et bien référencés, ils sont remarqués. En plus d’être abondants, ils sont fouillés et informatifs et donc plus appréciés encore. En tout cas, elle impose à son lectorat un style vif et didactique qui plaît.

Cependant, le milieu artistique dans lequel elle déambule la déçoit de plus en plus. Peu encline à poursuivre dans cet univers, elle concentre par la suite ses recherches vers d’autres thématiques, dont l’écologie. Son goût de l’écriture et sa capacité à rédiger sur divers sujets lui apparaissent comme une évidence. À partir de ce moment-là, elle décide définitivement de mettre ses compétences au service des autres.  

 

Nouveau départ

Forte de ses expériences journalistiques, de son apprentissage universitaire et de son amour des mots, Emma s’oriente donc vers le métier de rédactrice web. Elle se renseigne, s’informe et découvre un peu de tout : les formations, les spécialisations, les types d’écriture…

Ce métier, qui s’est imposé presque naturellement à elle, l’oblige cependant à une modification de son code APE. En quelques semaines la voilà devenue acribologue  ou rédacteur web dans le langage courant.

 

Acribologue ou rédacteur web ? Même combat ?

Niche, démarchage et clients

Le secteur d’activité d’Emma est celui de la rédaction web. Elle se définit comme acribologue, car elle veut s’appliquer à trouver les mots justes, ceux qui feront mouche. Mais en réalité acribologue ou rédacteur web, c’est plutôt semblable. D’une façon générale, les premiers pas dans l’entrepreneuriat sont les mêmes pour tous ou presque. En définitive dès le début de l’activité, il faut trouver des clients. C’est le nerf de la guerre, que l’on soit acribologue ou rédactrice web.

Emma choisit délibérément de se spécialiser sur le thème de l’environnement, qu’elle maîtrise déjà. Sans site internet, mais avec ses mots, elle investit le réseau social LinkedIn. Elle observe, recherche des profils en phase avec son offre et se fait connaître par ses publications. Peu à peu, elle rencontre des personnes, dont les valeurs lui correspondent. Dès lors ses recherches se concentrent sur des entreprises engagées et conscientes de leurs impacts sur la société.

Premiers contacts

Tout en allant, elle développe son offre de contenus rédactionnels sur des sujets tels que les alternatives aux moyens de consommation actuels ou à l’écologie sociale et solidaire.

D’ailleurs motivée, elle contacte des dirigeants de startups, des CEO (Chief Executive Officer = directeur) ou des créateurs d’entreprise avec peu de visibilité numérique. Après les avoir interrogés et compris leurs besoins, elle leur a soumis des idées d’articles de blog informatifs. Et depuis elle enchaine les missions.

Entre peurs et épanouissement

Évidemment, elle connaît les craintes des entrepreneurs (démarchage infructueux, syndrome de l’imposteur, problème de trésorerie…), mais elle y fait face grâce à la satisfaction que ce métier d’acribologue ou rédacteur web lui procure. Il est indéniable qu’il répond à ses attentes d’indépendance et de liberté d’organisation.

Elle est pleinement épanouie dans son métier de production de contenus. Entre recherches d’information, réflexion et écriture, elle est dans son élèment. À l’appui de ses lectures, elle étudie ses sujets en profondeur afin de soumettre des contenus intelligents et accessibles. D’ailleurs son offre s’étend désormais de la conception de stratégies éditoriales à la rédaction d’articles de blog. Par contre elle ne s’autorise pas à réaliser des fiches-produits.

Valeurs et expression

Emma écrit avant tout avec les valeurs de ses clients en tête. D’abord elle respecte leurs idées, puis elle les transmet dans les textes qu’elle rédige.

« J’ai envie d’aider les gens à trouver leur tonalité, leur identité rédactionnelle, voire leur personnalité. Je leur propose une stratégie de contenus avec un calendrier éditorial. Ça va au-delà de la simple rédaction. J’ai besoin de savoir à qui l’on s’adresse, quelle est la cible et avec quels mots lui parler. Utilise-t-on des jeux de mots ou des citations ? »

Son objectif est de rendre le message accessible en le vulgarisant sans le pervertir. Elle choisit les mots justes et précis, tel un acribologue et pas comme de la simple rédaction web. Pour ce faire, elle étudie et regroupe ses découvertes et les données en amont :

« J’adore chercher des informations, des sources fiables et créer des plans ».

Le deuxième temps est celui de l’écriture. Emma est accoutumée à la rédaction de longs éditoriaux.

« Par exemple, pour un article de 2000 mots, il me faut une matinée de recherches pour ensuite deux à trois heures d’écriture et j’écris plutôt vite ! Mes articles sont longs, mais ils apportent de vraies réponses. »

Emma, vous l’aurez compris, s’attache à partager une information de qualité et une réelle réflexion, parfois même une prise de conscience.

La pratique régulière lui a permis de progresser dans son domaine, d’asseoir sa crédibilité et d’engendrer la confiance avec ses clients. Ça demande du temps, mais ça vaut le coup ! C’est en cela qu’elle est une acribologue accomplie et pas une simple rédactrice de contenu.

Référencement naturel et algorithme

Quand elle écrit, elle pense davantage à ses lecteurs plutôt qu’aux algorithmes. Pourtant elle le reconnait, elle s’impose de respecter les principales règles du SEO (Search Engine Organisation) pour que ses contenus rédactionnels soient bien référencés et trouvent leur place dans les premiers rangs des moteurs de recherches.

« Il faut écrire comme on aimerait lire quelque chose sans penser trop à l’algorithme. En fait, c’est un mix des deux. Il faut jongler entre les deux sans y perdre son âme. »

« Il y a des différences entre la rédaction print et web. J’ai beaucoup lu, regardé des vidéos, mais j’ai surtout pratiqué. La répétition, là encore, est essentielle. J’utilise des outils pour m’aider : “Ubbersuggest” pour connaître les requêtes des internautes et leurs volumes, “1.fr” pour le champ lexical et les recherches automatiques de Google. »

Organisation quotidienne

Emma travaille chaque mission les unes après les autres. Elle planifie sa journée par tranche.

« J’écris deux à trois heures et je fais une pause. Je suis plus efficace le matin. Après j’intercale de l’administratif, des visios, des rendez-vous, des recherches d’information. Les journées et les mois ne se ressemblent pas vraiment, ça dépend des missions. »

Fixation des prix et paiement des factures

Acribologue ou rédacteur web rencontrent les mêmes difficultés, à savoir la valeur de ce qu’ils vendent et le paiement de leur travail dans les temps (10 jours à réception de facture pour Emma)

« Je travaille au forfait et pas au mot. Je demande un acompte et mes factures sont à payer sous dix jours. Les revenus sont donc fluctuants d’un mois à l’autre. »

Les réseaux sociaux

Emma a trouvé 90 % de ses clients sur LinkedIn en France et en Belgique.

« Ce réseau est une source non négligeable de prospects. ».

Elle n’en utilise pas d’autres pour l’instant afin de ne pas perdre trop de temps. Elle se connecte déjà trois fois par jour sur LinkedIn pour suivre les résultats de ses publications, trouver des clients et répondre à des prospects. Le marketing digital est une activité chronophage. Sa priorité reste de répondre aux besoins de ses clients dans les délais impartis.

Pour conclure

Parce qu’elle a écrit :

  • un mémoire de 150 pages après deux ans de recherches sur l’histoire de l’art, le féminisme et la littérature ;
  • des centaines d’articles depuis ses 18 ans pour des magazines d’art ou de culture ;
  • des contenus variés sur ses deux blogs, dont Souris ma belle ;
  • des articles de fond pour ses clients (jusqu’à 2000 mots voire plus)

Emma est sans nul doute une pro dans son domaine. Acribologue ou rédacteur web, qu’importe au final.

Alors, écoutez la parole d’une experte :

« Il faut persévérer, car c’est compliqué, surtout au début. Il faut être sûr de soi, ne pas chercher à rentrer dans une case, s’écouter et écrire ce que l’on aime. Si ta cible n’est pas prête à payer ton prix, c’est que ce n’est pas ta cible ».

Je remercie infiniment la jeune femme passionnée et engagée, que j’ai rencontrée. J’ai apprécié la finesse de ses propos, sa vision de la rédaction de contenus et sa disponibilité à mon égard.

Lorsque je la lis sur LinkedIn, j’aime l’énergie qu’elle déploie pour élever les débats, son style incisif et mordant dans ses publications.

Retrouvez-là, si vous êtes un adepte ou une adepte de l’écologie,  sur LinkedIn @EmmaNubel , Instagram@acribologueduweb et à travers les mots de sa newsletter.

Si mon article vous a plu, laissez un commentaire, je me ferai un plaisir d’y répondre. Besoin de mes services de rédactrice web ? Contactez-moi 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dumange Valérie - fond - redaction web
Valérie Dumange - rédaction web

Vous aimerez sans doute

Un pavé dans la mare

Un pavé dans la mare

Mercredi ! Chouette, je peux hurler depuis mon lit et jeter un pavé dans la mare ! J’aimerais raconter haut et fort tout ce que je vois et entends, et qui me rend dingue depuis des semaines, des mois, des années ! Mais à quoi bon, surtout pour les dernières semaines...

Merci mes abonnés Facebook

Merci mes abonnés Facebook

Il est sympa le Facebook, voilà ce qu’il me propose de vous dire :« Je viens d’atteindre 200 followers ! Merci mes abonnés Facebook pour votre soutien en continu. Je n’aurais jamais pu y arriver sans votre aide. »Même plus besoin d’écrire ! Il fait tout pour moi, pour...

Lettre au Père Noël

Lettre au Père Noël

Déjà ?! Mais qu’est-ce qui te prend Valérie ? Je sais pas, comme une envie de cadeau… une envie de rêver. Il y avait longtemps… alors j'ai décidé d'envoyer une Lettre au Père Noël.   Missive à Père Noël Finalement, je suis dans le tempo, je lui laisse 3 mois au...

Pour aller plus loin

Chaque premier lundi du mois, prenez connaissance des nouveautés dans le monde du web, des tendances, des chiffres et de mon dernier article de blog.

Soyez curieux, abonnez-vous à ma Newsletter.

Redaction web SEO Valérie Dumange
Dumange Valérie - rédaction web seo
redaction web seo - Valérie Dumange